Retour sur les cartes graphiques ATI qui ont marqué l’histoire (historique)

0

La division GPU d’AMD est née en 1985 sous le nom d’Array Technology Incorporated. La société est spécialisée depuis le début dans la création de puces graphiques à utiliser dans les cartes graphiques PC, la première étant la solution graphique ATI Rev 3, qui était une carte avec la capacité de reproduire des graphismes en modes CGA et Hercules.

ATI Rev-3En raison de cette polyvalence, le constructeur est devenu très célèbre à l’époque car il évitait l’utilisation de plusieurs types de cartes graphiques dans un PC en fonction du type de moniteur.

Série ATI Wonder

ATI a commencé à se faire un nom grâce à sa série Wonder, une carte graphique sous la norme EGA qui combinait le chipset Graphics Solution Rev 3 avec une puce EGA de Chips Technologies. Cette carte pouvait gérer diverses normes graphiques sans avoir avoir besoin de plusieurs adaptateurs, en résulte une grande compatibilité face à l’énorme confusion des normes graphiques PC à l’époque.

ATI EGA WonderLa carte a été remplacée par l’ATI VGA Wonder qui comprenait un chipset VGA développé par ATI lui-même, tout en maintenant la compatibilité avec le reste des normes précédentes.

 

Série ATI Mach

En 1990, ATI a continué à faire des clones de normes IBM, avec l’ATI Mach 8. Le constructeur a fait une copie de la puce graphique IBM 8514 / A, qui était le début de la norme XGA. Cette dernière permettait une résolution d’écran de 1024 × 768 pixels, avec une palette de 256 couleurs, ou 640 × 480 avec 16 bits par pixel (65 536 couleurs).

ATI MACH 8La particularité de ce standard est qu’il est né comme une extension parallèle de VGA pour les moniteurs professionnels. Son plus grand avantage ? C’était l’ajout d’opérations graphiques de style Blitter comme celles trouvées dans le Commodore Amiga. Ainsi, des opérations visuelles telles que dessiner des lignes, copier des blocs ou remplir la couleur d’une certaine manière ont fini par être possibles sans avoir à utiliser des cycles CPU pour ces opérations.

À lire :  NVIDIA & AMD Crypto Mining: Combien gagner en Bitcoin en France par mois avec vos cartes graphiques (2021)

ATI MACH32Une fois que les normes graphiques pré-VGA étaient complètement obsolètes, ATI a publié l’ATI Mach 32, qui comprenait un noyau VGA, unifiant ainsi les séries ATI Wonder et ATI Mach en une seule, bien qu’ATI ait continué à utiliser le nom ATI Wonder pour certains produits en dehors de sa gamme principale de cartes graphiques, telles que les décodeurs vidéo.

Sur le modèle l’ATI MACH64, ils ont réussi à unifier le chipset VGA et MACH en un seul processeur graphique.

Série ATI Rage

L’énorme succès de Voodoo Graphics de 3Dfx et l’émergence de jeux basés sur des graphismes 3D en temps réel ont poussé des entreprises comme ATI à se rattraper pour éviter de disparaître du marché des cartes graphiques.

Le problème auquel la plupart des cartes graphiques étaient confrontées est que les processeurs, depuis la standardisation de l’Intel Pentium dans les foyers, rendaient les scènes de jeu 3D beaucoup plus rapidement qu’avec les cartes graphiques de l’époque.

ATI Rage 128La solution d’ATI était de modifier le chipset ATI MACH64 pour apporter une série de modifications qui rendraient sa gamme de cartes graphiques compétitive, les changements étaient les suivants:

  • La possibilité de traiter les textures et de les filtrer a été ajoutée, pour cela un cache de texture de 4 Ko a été ajouté.
  • Une configuration de triangle ou une unité raster a été ajoutée.

Cependant, la première ATI Rage est arrivée tard et bien qu’elle ait la puissance d’une Voodoo Graphics, elle restait derrière la Voodoo 2 et la Riva TNT de NVIDIA. La réponse d’ATI n’était autre que d’augmenter le nombre d’unités de texture de 1 à 2 et mis un bus 128 bits, qu’ils ont ensuite vendu sous le nom de ATI Rage 128.

ATI FURY MAXXUne autre carte qui s’est démarquée au sein de la gamme ATI Rage était la FURY MAXX. Celle-ci était la première carte graphique de la marque à implémenter ce qui dans le futur allait devenir la technologie Crossfire. En effet, deux puces Rage 128 était placées sur la même carte.

À lire :  Le DLSS 3.0 de NVIDIA compatible avec tous les jeux utilisant le TAA ?!

 

ATI Radeon 7500

ATI Radeon 7500ATI a finalement abandonné la marque Rage pour produire la première carte compatible DirectX 7 de la société, la Radeon. Le GPU utilisé était le ATI R100 qui avait initialement été nommé Rage 7. En réalité ce n’était rien de plus qu’un Rage 128 avec une unité T&L intégrée. Le support complet de DirectX 7 impliquait la mise en œuvre d’unités qui calculent la géométrie de la scène lors du rendu de scènes 3D en temps réel.

Ainsi, la Radeon 7500 n’était rien de plus qu’une Rage 128 avec les unités de fonction fixes pour le calcul de la géométrie. Cette simple compatibilité n’a évidemment pas permis à la marque d’atteindre les performances des GeForces de première et deuxième génération qui sont sorties au même moment. Ce fut une prise de conscience et un tournant pour l’entreprise afin de faire le changement nécessaire.

ATI Radeon 9700

ATI Radeon 9700

L’ATI Radeon 9700 composée d’un chipset R300 est devenue l’une des cartes graphiques les plus importantes de l’histoire d’ATI, si ce n’est la plus importante de toutes. En termes d’impact, cette Radeon équivaut à la première GeForce de NVIDIA.

Afin d’être compétitif, AMD a acheté la startup ArtX. Celle-ci a été fondée par les mêmes anciens ingénieurs de Silicon Graphics qui avaient travaillé sur la technologie 3D des consoles Nintendo 64 et GameCube. Le résultat de ce rachat ? Le GPU R300, avec lequel ATI était désormais à l’avant-garde.

Le lancement de la Radeon 9700 a de plus coïncidé favorablement avec le plus gros dérapage de toute l’histoire d’NVIDIA, la GeForce FX. La concurrence et rivalité entre les deux constructeurs à véritablement commencé à partir de cette génération.

 

Série ATI Radeon HD 2000

ATI Radeon HD 2900

La première carte graphique d’ATI avec des shaders unifiés pour PC est apparue après la GeForce 8800. Cela avait auparavant déjà été mise en œuvre par le constructeur sur le GPU de la Xbox 360.

Cependant, l’architecture était complètement différente et vous ne pouvez pas comparer le GPU de la console de Microsoft avec l’architecture de la R600, qui, dans sa version la plus puissante, la Radeon HD 2900 comptait environ 320 ALU, (sous l’architecture Terascale = 64 unités VLIW5 et donc 4 unités de calcul).

À lire :  Télécharger le pilote AMD Radeon Adrenalin 2019 19.7.1

Les processeurs graphiques ATI R600 sur lesquels reposait la Radeon HD 2000 étaient toutefois une déception et n’étaient pas en mesure de rivaliser face à la NVIDIA GeForce GTX 8800. Un an plus tard, ATI sortait la série HD 3000 sous le nœud 55 nm en éliminant certains défauts de conception de l’architecture R600, mais ce n’était pas un saut majeur.

 

ATI Radeon HD 4870

ATI Radeon HD 4870

Suite au fiasco des variantes sous architecture R600, AMD a décidé de passer de 320 ALUS à 800 ALU, donnant ainsi naissance à l’architecture R700. Dans cette série ATI Radeon HD 4000 se trouve la HD 4870, devenu la reine absolue de cette génération. Une fois encore, ATI avait regagné le trône en ce qui concerne les performances.

Série ATI Radeon HD 5000

Radeon HD 5870

Au lieu de concevoir une architecture complètement nouvelle pour DirectX 11, ATI a décidé de publier le chipset R800, qui était simplement un R700 optimisé et amélioré pour cette nouvelle versoin de DirectX.

 

Série ATI Radeon HD 7000

ATI Radeon HD 7870La série HD 7000 a ensuite été la première à utiliser l’architecture Graphics Core Next sur laquelle étaient basés les GPU AMD pour plusieurs générations de cartes graphiques.

L’architecture GCN a été un changement total dans l’organisation des Unités de Calcul par rapport aux architectures Terascale précedentes, puisqu’elles sont passées de 16 unités VLIW4 à 4 unités SIMD16. Il s’agit de l’architecture AMD la plus ancienne de l’histoire de l’entreprise, de la Radeon HD 7000 apparue sur le marché en 2012 à la Radeon VII sortie en 2019.

L’architecture GCN a ensuite été remplacée par la nouvelle architecture RDNA, puis RDNA 2 qui vous connaissez aujourd’hui, présente sur les RX 6000, ainsi que les consoles Playstation 5 et Xbox Series X.

Rtx 3080 Stock Obtenir GuideRetrouvez nos guides d'optimisations dont : Optimiser Windows 10 pour les jeux - Optimiser et réduire la latence

Rtx 3080 Stock Obtenir Guide  Guide Comment Reduire Input Lag Latence Omgpu Utile

Vous pourriez aussi aimer
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Question, commentaire ? On vous répondra :)x