NVIDIA Geforce RTX 3080 Guide Overclocking

0

Vous avez redoublé de vigilance et été meilleur que les bots/scalpers en ayant réussi à mettre la main sur une RTX 3080 ? Vous voulez désormais en tirer le meilleur parti ? Vous êtes au bon endroit.
La sortie des GeForce RTX série 3000 basées sur l’architecture Ampère apporte quelques améliorations concernant la gestion du GPU au niveau de l’overclocking, nous laissant moins de marge pour obtenir plus de performances que les générations précédentes. Cependant, nous allons vous montrer au travers de ce guide comment tirer quelques FPS supplémentaires de votre précieuse carte. Nous aborderons la technologie NVIDIA Boost, l’overclocking de la RTX 3080 en configuration manuelle et l’utilisation du scanner NVIDIA Auto OC pour une approche pratique.

Bien que j’aie utilisé une RTX 3800 Founders Edition pour rédiger ce guide, toute variante ou tout modèle peut également être utilisé, ce sont tous des GPU RTX 3080 (GA102) Ampère. Cela s’applique également à d’autres GPU de cette architecture, le RTX 3090 (GA102) et RTX 3070 / RTX 3060 Ti (GA104). Bien que chaque carte ait des tolérances et des températures de base différentes, les principes d’overclocking adaptés à une NVIDIA RTX 3080 couverts dans ce guide sont similaires à ceux de tous les GPU Ampères de la gamme.

Rtx 3080 Guide Overclocking

AVERTISSEMENT ! La pratique de l’overclocking se fait à vos propres risques. L’overclocking d’une carte vidéo peut annuler votre garantie (si spécifié par le fabricant). Cela peut entraîner d’autres problèmes permanents comme des artefacts vidéo, une instabilité système et une défaillance matérielle prématurée ! Omgpu.com ne peut être tenu responsable de la mauvaise utilisation de tout ou partie des informations fournies dans ce guide. Si vous avez des questions, rendez-vous dans les commentaires et posez-les-nous ! Overclockez à vos risques et périls !

Logiciel de ce guide utilisés pour l’overclocking:

  • MSI Afterburner
  • MSI Kombustor
  • UNIGINE Heaven Benchmark
  • UNIGINE Superposition Benchmark
  • Bright Infinite: Memory (gratuit sur Steam)
  • HWMonitor (Non obligatoire)
  • 3DMark (Non obligatoire)
  • OCCT (Non obligatoire)
  • GPU-Z (Non obligatoire)

Logiciel des marques spécifiques utiles:

Comprendre la technologie NVIDIA Auto GPU Boost

Le sujet du NVIDIA GPU Boost peut être long et compliqué, mais ce sont les bases que tout le monde doit connaitre lorsqu’on commence à pratiquer l’overclocking sur des cartes graphiques de la marque. En raison des limites que peut présenter cette technologie, il est tout de même important de savoir pourquoi la carte que vous avez achetée offre généralement des performances supérieures à celles des spécifications indiquées sur le site web du constructeur ou inversement selon votre environnement. Cela joue également dans l’overclocking lui-même et la recherche des limites physiques de la carte graphique.

Nvidia Gpu Boost Temperature

Comme il s’agit d’un guide d’overclocking et non d’une couverture complète de l’architecture GPU, voici la version courte explicative de la technologie NVIDIA Boost. Cette dernière est conçue pour résoudre une question très simple. Il s’agit de savoir comment offrir au joueur une expérience de jeu sûre et fluide sans utiliser un logiciel d’overclocking tiers. C’est aussi une double épée de Damoclès. En effet, c’est NVIDIA qui fixe les limites du GPU et l’applique universellement à tous les Authorized Board Partners (ABP – Constructeur partenaire). Cela permet à la « Green Team » de contrôler tous les aspects de « l’expérience utilisateur », même si vous achetez différentes variantes d’une même famille de GPU. Cela signifie que la plupart des cartes les plus chères offrent des performances similaires avec la même fréquence d’overclocking que la concurrence.

Nvidia Gpu Boost

C’est bien beau, mais que fait NVIDIA Boost pour atteindre ces résultats, vous demandez-vous ? Cette technologie fonctionne extrêmement bien et utilise trois règles faciles à comprendre. Il s’agit de la limite de tension, de la limite de puissance cible et de la limite de température.

Nvidia Gpu Boost Auto 3.0

La limite de tension fixe la quantité totale de voltage que le GPU peut accumuler sous charge. La cible de puissance concerne la quantité totale de puissance que la carte vidéo est autorisée à consommer et la limite de température contrôle la température maximale de fonctionnement du GPU. En exemple, si la limite de tension est atteinte, le GPU n’élèvera plus automatiquement son horloge du noyau de base au-delà de la courbe de fréquence définie par NVIDIA. Si la température dépasse 83 °C, la carte vidéo abaissera automatiquement l’horloge du noyau jusqu’à ce qu’une température de sécurité soit atteinte.

Enfin, si la consommation d’énergie est atteinte, la carte n’appliquera plus de tension supplémentaire qui entravera la vitesse globale de l’horloge. Ces trois éléments sont conçus pour protéger le GPU contre un overclock abusif.

Il est important de comprendre que NVIDIA a défini des paramètres par défaut qui sont censés s’adapter à tous les types d’environnements. En définitive, NVIDIA Boost n’utilise pas toujours tout le potentiel de la carte. C’est là qu’un overclock manuel entre en jeu. La RTX 3080, bien que toujours soumis aux mêmes règles, semble être la plus affectée par la limite de puissance totale imposée. Certains overclockers hardcore ont réussi à tirer plus de 500 watts avec un BIOS XOC en enlevant cette limite de puissance. Avec les températures sous contrôle, la seule chose qui retenait la carte à ce point était la limite de tension de 1,093v. On sait donc que ces cartes consomment autant d’énergie que vous pouvez leur en donner.

À lire :  Comment les RTX 3000 ont rendu obsolète la PS5 & Xbox Series X avant leur lancement

Consommation et énergie requise pour les RTX 3080

Cela ne devrait pas surprendre ceux qui ont suivi de près l’actualité sur les RTX 3080. Si vous avez lu les tests, vous remarquerez que ces cartes graphiques Ampère consomment beaucoup de puissance. La version Founders Edition utilise jusqu’à 320 watts de base, mais augmentez cette limite de puissance à 115% et elle peut désormais consommer 370 watts. Certaines cartes comme la EVGA FTW3 ont une limite de puissance de 450 watts (après la mise à jour officielle du vBIOS). Lorsque vous jouez à des jeux avec les paramètres de base, cela peut convenir à votre alimentation, mais n’oubliez pas que lorsque vous « lâchez les chevaux », d’adapter votre matériel en conséquence. Toute la génération Ampère aime la puissance et utilisera chaque bit autorisé. Tout ce que je peux dire à ce sujet, c’est de vous assurer que l’alimentation de votre système soit à la hauteur de la tâche.

 

Réglages de MSI Afterburner

Chaque fois que je télécharge la nouvelle version de MSI Afterburner, le skin change. J’ai donc décidé d’inclure dans ce tutoriel la façon de changer de skin, pour utiliser l’apparence qui est la plus utilisée dans les différents médias et vidéo youtube. Cette partie est 100% optionnelle et n’affecte pas l’overclocking, mais le design et les boutons d’action seront différents et déplacés si vous gardez le skin d’origine. La première chose à faire est de trouver le symbole « Roue crantée » :

Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner

Une fois que vous avez trouvé cet icone, une nouvelle fenêtre s’ouvre sur les paramètres de l’application, allez directement au dernier onglet nommé « User Interface » et réglez le skin sur « Cyborg White« . En dessous, si vous souhaitez augmenter la taille de l’interface, vous pouvez ajuster l’échelle jusqu’à 200%.

Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Skin Cyborg 200

Ensuite, pour déverrouiller le contrôle de tension, sous l’onglet « Général« , vous trouverez une case suivie de « Unlock voltage control« . Cochez-la et appliquez les modifications. À noter que cette manipulation ne débloque pas toujours le contrôle du voltage selon les pilotes graphiques NVIDIA et la version du logiciel en cours. Si la tension n’est pas débloquée, cela n’aura aucun impact notable en utilisant une solution de refroidissement par air ou même de watercooling. En réalité, personne ne sait à quel point cette option a un impact sur un overclock, de mon côté j’ai obtenu les mêmes résultats sans qu’elle soit activée. Ce n’est peut-être qu’une relique du passé, lorsque le contrôle de la tension était une option. La vérité est que je n’ai pas remarqué de différence depuis la génération Pascal (GTX 10XX) avec le contrôle de la tension déverrouillé ou non.

Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Unlock Voltage

Overclocking automatique NVIDIA RTX 3080 : Auto OC Scanner

Vous avez toujours voulu avoir overclocking stable sans avoir à passer un temps interminable à tester chaque combinaison de fréquences et de voltage ? Eh bien, NVIDIA a ajouté la fonction OC Scanner pour faire le travail à votre place il y a quelques années, mais elle n’a pas gagné en notoriété en raison du fait que cette fonctionnalité soit cachée. Il est difficile de comprendre pourquoi cette fonction n’est pas au centre des campagnes de marketing, sans doute n’est-elle pas parfaite ? Pour être juste, le constructeur EVGA avait d’abord proposé cette fonctionnalité et l’a commercialisé en tant que tel en la verrouillant uniquement sur les cartes graphiques de sa marque. Ensuite, NVIDIA en a fait une version universelle, comme nous le voyons aujourd’hui. En gros, pour utiliser cette fonction, vous devez sélectionner le bouton « OC » présent sur l’interface de MSI Afterburner en haut à gauche et cela ouvrira une boîte de dialogue. Cliquez sur « Scan » pour lancer le balayage, le programme va ensuite tester jusqu’à quelle fréquence la carte peut être stable dans votre environnement. Cela prendra une bonne trentaine de minutes, alors soyez patient.

Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Scanner Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Scanner Driver

Une fois terminé, une « courbe » a été établie montrant qu’un overclocking non linéaire est utilisé. Vous pouvez voir cela en action en cliquant sur le symbole « Radio » à côté de l’horloge centrale sur la gauche. Nous pouvons voir ici que pour chaque point de tension sur le graphique, la valeur a été ajustée au point « optimal » estimé par le logiciel d’overclocking automatique. Dans l’ensemble, il s’agit d’une méthode d’overclocking très facile à utiliser. Cependant, ce n’est généralement pas le maximum que le GPU peut atteindre, mais force est de constater que cela prend certainement beaucoup moins de temps qu’un overclocking manuel. Notons que ce processus n’inclut pas l’overclocking de la mémoire. Cela doit toujours être fait manuellement, ce qui est abordé dans la section suivante.Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Core ClockNvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Voltage

À lire :  RTX 3060 & RTX 3080 20Go aussi confirmées par GALAX

Si vous apprécié les résultats obtenus par cette méthode, assurez-vous de sauvegarder ce profil, sinon il sera perdu une fois le programme sera fermé et vous devrez recommencer le balayage.

 

Overclocking manuel d’une NVIDIA RTX 3080

Si vous n’aimez pas le scanner OC automatique et que vous préférez avoir un contrôle total sur votre overclocking et trouver la vraie limite de votre GPU en fonction de votre environnement, vous êtes au bon endroit. Bien que vous puissiez revenir en arrière et affiner les valeurs de la courbe de fréquence obtenue précédemment, le processus manuel est beaucoup plus linéaire. Si vous ajoutez 45 MHz, cela augmentera la courbe de fréquence entière de 45 MHz. Sachez que tous les overclocks ne sont pas égaux. Ce que je réalise dans ce guide ne reflète pas toutes les cartes RTX 3080. Cependant, il y a une limite à ce que vous pouvez faire avec un refroidissement par air. La patience est également très importante, il est en effet peu probable que les premières valeurs que vous fixez soient les meilleures. Si le système devient instable après l’overclocking, il suffit de remettre les valeurs par défaut (stock) et de partir d’un overclock précédent stable connu. Si vous n’en avez pas, ce sera comme un nouvel overclock. Commencez à zéro et monter les fréquences.

RTX 3080: Étape 1 – Overclocking de la mémoire

La première chose que je fais quand j’overclocke une carte graphique est de procéder en étapes. Je m’attèle d’abord à l’overclocking de la mémoire, puis à celui du GPU pour trouver leur potentiel maximum séparément, puis de les combiner à la fin. L’overclocking que vous allez faire « à la main » est généralement plus élevé, ce qui permet un meilleur réglage ultérieur, une fois que les limites individuelles sont connues. La RTX 3080 utilise une mémoire GDDR6X qui n’est actuellement fabriquée que par Micron (à la date de publication). Avec cette nouvelle révision de la mémoire, NVIDIA a apporté des changements majeurs. Tout d’abord, les données de la mémoire sont envoyées en 4 bits avec 2 bits sur la montée et la descente. Bien qu’il s’agisse encore de technologie DDR, pour parvenir à cet exploit, les données sont d’abord encodées avant d’être envoyées dans le pipeline de données. Pour l’utilisateur final, cela ne signifie pas grand-chose d’autre que le fait que la mémoire est désormais beaucoup plus sensible à la température et à la monté en fréquence.

Gddr6x

Pour lutter contre cette sensibilité plus élevée, NVIDIA a mis en place un contrôle CRC pour éviter les erreurs qui peuvent apparaître dans un grand nombre d’environnements. Cependant, en faisant cela, l’overclocking est devenu un peu un défi. Contrairement à de la mémoire de génération plus ancienne, les artefacts visibles ou les plantages du système peuvent ne pas se produire aussi souvent lors de l’overclocking. En cause, des paquets de données défaillants, la performance réelle obtenue sera plus faible car le GPU demandera à nouveau les mêmes données s’il trouve une erreur. La meilleure façon de lutter contre ce problème est de comparer les scores de benchmark sans et avec overclocking. Au fur et à mesure que la carte graphique chauffe, une limite souple apparaîtra. Celle-ci semble se situer entre +50 MHz et +500 MHz avec refroidissement par air.

Sachez qu’il s’agit toujours d’une mémoire à double débit de données (DDR), ce qui signifie qu’en regardant dans le logiciel MSI Afterburner ou EVGA Precision X1, 9 500 MHz se traduit par 19 000 M/T effectivement (19 Gbps/Gigabit par seconde).

Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Memory Clock

Pour lancer le processus d’overclocking de la mémoire, il y a deux façons de procéder. L’ancienne méthode (qui ne fonctionne pas toujours de manière fiable maintenant), qui consiste à faire tourner le benchmark Unigine Heaven en mode fenêtré (en raison de sa charge de jeu constante et de sa fonction de tourner en boucle). Pendant que le stress test est en cours d’exécution, relevez lentement le curseur de la fréquence mémoire. Commencez à +50MHz et continuez lentement par paliers de +50Mhz. La mémoire est beaucoup plus tolérante à l’overclocking que la vitesse d’horloge du GPU Core. Lorsque vous vous approchez des limites, vous pouvez commencer à voir des artefacts : clignotement, tremblement de l’image, ou même un blocage/écran bleu Windows. Si cela se produit, reculez votre overclocking mémoire 25Mhz et réessayez. En règle générale, il ne faut que quelques secondes pour voir si l’augmentation de la vitesse de la mémoire pose des problèmes. Une fois la limite atteinte, reculez légèrement et laissez-la fonctionner quelques minutes de plus au cas où.

Unigine Heaven Benchmark 4.0 Overclocking Rtx 3080 Result Nvidia

Mais à cause de la vérification de la mémoire CRC, un overclock de la mémoire peut ne plus faire planter l’ordinateur ou produire des artefacts et c’est exactement ce qui s’est passé pour moi. Le moyen le plus efficace est d’augmenter la fréquence mémoire avec des incréments de 50Mhz et de faire un benchmark. Comparez le score à celui obtenu à la fréquence stock et augmentez la vitesse de la mémoire jusqu’à ce ce que le score final soit le plus élevé possible. Pour ce guide, j’ai utilisé le classic 3DMark Time Spy, mais je vous conseille Bright Infinite: Memory (gratuit sur Steam) qui permet d’utiliser le Ray Traing et donc toutes les possibilités du GPU. Voici ci-dessous mes réglages et mon score personnel, j’ai pris soin de désactiver le DLSS qui est inutile ici, voir contre-productif pour un test de charge :

À lire :  NVIDIA GeForce RTX 3080: quelle performance pour le minage de cryptos ?

Bright Memory Infinite Rtx Benchmark Reglage Rtx 3080Bright Memory Infinite Rtx Benchmark Reglage Rtx 3080 Score

Bien que je suggère souvent d’utiliser un benchmark pour tester un overclocking, ce n’est pas la seule chose à utiliser. Vous pouvez jouer à un jeu et commencer à voir des artefacts après une longue session. Si c’est le cas, retournez dans les réglages et réduisez la fréquence de la mémoire jusqu’à ce que le problème disparaisse. Attention toutefois certains jeux peuvent présentent des bugs graphiques, notamment au niveau des textures, ce qui peut être déroutant pour différencier d’où vient le problème. Si des freezes et/ou des artefacts se produisent toujours avec les paramètres par défaut de la mémoire, c’est une bonne indication que l’erreur graphique ou le problème de pilote n’est pas causé par l’overclocking de la carte graphique.

Avec cette carte RTX 3080 Founders Edition, j’ai pu obtenir un overclocking de plus de 200Mhz sur la mémoire, ce qui était à la limite de stabilité de cette dernière. La MSI Gaming X Trio a atteint +400Mhz avant de rencontrer des problèmes de stabilité. La marge d’overclocking dépendra entièrement du lot à partir duquel a été produit la carte et également de la température interne des circuits intégrés de mémoire.

RTX 3080: Étape 2 – Overclock de la fréquence GPU

Passons maintenant à l’overclock du noyau du processeur graphique (GPU). Ce sera le même procédé que celui utilisé pour l’overclocking de la mémoire à un détail prêt. Commencez par exécuter le benchmark Heaven en mode fenêtre (ou un autre benchmark). Une fois de plus, cela vous permettra de constater la stabilité de votre overclocking tout en ajustant la fréquence de l’horloge du Core GPU. Tout comme les GPU Pascal et Turing, cette génération Ampère est extrêmement rigide lorsqu’il s’agit de l’overclocking GPU par rapport à la mémoire. Ici, c’est plutôt « oui ça marche » ou « non ça ne marche pas ». Je suggère de prendre des mesures plus petites et d’augmenter progressivement la fréquence. De plus, sachez que GPU Boost 4.0 fonctionne toujours en arrière-plan, l’augmentation de fréquence appliqué peut ne pas s’afficher en fonction des paramètres définis. De plus, si le processeur graphique n’est pas complètement chargé, la carte vidéo aura la capacité de monter plus haut en fréquence car elle n’a pas atteint l’une des trois limites; Température, tension ou limite de puissance.

Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Core Clock Gpu

NVIDIA ne permet qu’un décalage de 15Mhz par incréments. Si vous le réglez la fréquence GPU à +20Mhz, alors elle descendra à 15. Je recommande fortement de commencer avec un overclocking GPU +15Mhz et de monter lentement de +15Mhz à la fois. Toutes les cartes ne commencent pas avec la même fréquence d’horloge boost. Mes résultats ne sont directement comparables qu’aux cartes Founder Editions, qui ont une fréquence boost de 1800MHz pour commencer. Lorsque vous aurez terminé, vous serez probablement une fréquence comprise entre 1950 et 2100 MHz. D’après les deux cartes que j’ai testées, il semble qu’un overclocking de +45-100 Mhz sur le Core soit ce qu’il y a de plus rependu. De nombreuses personnes rapportent des chiffres similaires avec le refroidissement air par défaut et logiquement plus élevé en watercooling en raison des températures plus basses. Il s’agit malheureusement d’un jeu d’essais et d’erreurs et aucun résultat ne peut être utilisé pour tout le monde. Cependant, il donne une bonne idée de la marge possible pour votre carte graphique.

 

RTX 3080: Étape 3 – Combiner l’overclocking mémoire et GPU

Maintenant que vous avez trouvé les fréquences stables et optimales supplémentaires que vous pouvez appliquer à la mémoire et au GPU séparément, il est temps de combiner les deux. Je vous suggère une fois de plus d’effectuer quelques tests de référence synthétiques et quelques jeux pour vous assurer que le score et/ou la fréquence d’images est plus élevée. J’ai souvent constaté que les overclocks inductifs sont stables, mais lorsqu’ils sont combinés, ces valeurs doivent être légèrement abaissées pour que la carte graphique se stabilise. Si, à un moment donné, vous ne vous y retrouvez plus dans vos réglages ou n’êtes pas satisfait par les résultats de votre overclocking, il suffit de réinitialiser MSI Afterburner aux valeurs par défaut en cliquant sur l’icône de la flèche retour. Bon overclocking !

Nvidia Geforce Rtx 3080 Guide Overclocking Msi After Burner Working

Si vous souhaitez undervolter votre RTX 3080, pour gagner en température, bruit et consommation, j’ai aussi créé un guide à ce propos !

Au cas ou vous n’auriez pas toujours pas en votre possession cette précieuse carte; voici un article sur l’état des stock RTX 3080 qui pourrait vous aider.

Si vous souhaitez consulter un guide d’overclocking en vidéo, je vous conseille celui du youtuber Militant Asian ci-dessous :

Rtx 3080 Stock Obtenir GuideRetrouvez nos guides d'optimisations dont : Optimiser Windows 10 pour les jeux - Optimiser et réduire la latence

Rtx 3080 Stock Obtenir Guide  Guide Comment Reduire Input Lag Latence Omgpu Utile

Vous pourriez aussi aimer
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Question, commentaire ? On vous répondra :)x