Comment réduire la latence (Input Lag) en jeu [Tips & Solutions]

6

Outre un faible taux d’images par seconde, (low frame rate) et des saccades (stuttering), un autre facteur important pouvant ruiner toute votre expérience de jeu est l’input lag. Ce décalage d’entrée, ou, latence dans les jeux, est défini comme le temps entre le moment où le contrôleur d’entrée (souris/clavier, manette, etc.) est déclenché par vous après avoir appuyé sur une touche, et son effet visible à l’écran. Dans une autre définition, l’input lag peut également être défini comme le délai entre le moment où le GPU envoie la trame (frame) au moniteur et celui où ce dernier l’affiche. Dans ce guide OMGPU, nous allons vous dévoiler plusieurs astuces et techniques pour réduire votre latence et améliorer votre réactivité !

Qu’est-ce que l’Input Lag ?

L’input lag est mesuré en millisecondes (ms) et, dans certains cas, il peut également être spécifié en nombre d’images. Dans les jeux à histoire, les jeux de rôle (RPG) et les jeux à rythme lent, le décalage d’entrée ne fait pas une grande différence, mais il est très important dans les jeux FPS à rythme rapide (CS:GO, PUBG, Overwatch, etc.), les jeux compétitifs et les jeux esports. Dans cette optique, vous devez toujours essayer de maintenir la latence aussi basse que possible. Si vous avez un input lag élevé, alors les adversaires avec une latence plus faible peuvent avoir un avantage significatif sur vous, ils peuvent effectuer un mouvement plus rapidement que votre configuration.

blank

 

Comment mesurer l’Input Lag

La façon la plus courante pour mesurer l’input lag est d’utiliser une caméra numérique normale ou de préférence à grande vitesse. Il faut ensuite enregistrer le temps entre le bouton que vous avez enclenchez avec votre souris/clavier/manette et son effet ou son action visible à l’écran. Cette méthode implique beaucoup de travail, notamment l’analyse des images, puis la mesure précise du temps entre elles à l’aide d’un chronomètre. Ce n’est pas non plus la méthode la plus précise car elle peut ajouter un décalage supplémentaire lorsque vous devez démarrer et arrêter le chronomètre. L’input lag total est la mesure du décalage d’entrée dû au jeu plus le décalage d’entrée dû aux autres appareils et composants.

Input Lag total = Input Lag du jeu + retard d’affichage de l’écran + Input Lag dû aux clavier, souris, manette.

blank

 

Quel Input Lag est considéré comme bon/acceptable ?

Il n’y a pas de réponse générale à cette question car l’Input Lag dépend de nombreux facteurs qui incluent : le jeu, le moniteur, le contrôleur (dans le cas d’un appareil sans fil), et même la puissance de votre processeur et de votre carte graphique.
Sachez aussi que votre input lag peut être différent et impacté selon le type de contrôleur que vous utilisez, à titre d’exemple, voici le comparatif des latences calculées sur les principales manettes de jeu actuelles :

blank

Il faut savoir que certains utilisateurs sont très sensibles à l’input lag tandis que d’autres ne le remarquent même pas, à moins qu’il ne soit sensiblement plus élevé. Si vous êtes un joueur compétitif, vous devez toujours vous efforcer de rester sous la barre des 10 ms. Quant aux jeux normaux (solo, aventure…), toute valeur en dessous de 25 ms est plutôt bonne. Un décalage d’entrée supérieur à 40 ms n’est pas forcément un bon résultat, c’est à ce niveau que vous pouvez commencer à ressentir un décalage en jeu.

Input Lag Type de jeux
Sous 10ms Pour les jeux compétitifs (FPS, Arcade, etc.) et eSports
Sous 25ms Bon pour les jeux normaux (solo, RPG, aventure…)
Au dessus de 30ms Pas adapté aux jeux compétitif

 

Input Lag VS Temps de réponse des pixels

La plupart des personnes confondent le temps de réponse des pixels avec l’input lag, mais ce sont deux choses totalement différentes. Le temps de réponse d’un pixel est le temps qu’il faut à un pixel sur un écran pour changer de couleur, tandis que l’input lag est le temps qui s’écoule entre le moment où l’entrée est déclenchée ou activée par vous à partir d’un contrôleur et celui où l’action correspondante se reflète sur l’écran.
La réponse des pixels est également spécifiée en millisecondes (ms) et est associée au ghosting (image fantôme) et au motion blur (flou de mouvement). Ainsi, si le temps de réponse des pixels de votre écran est élevé, vous serez confronté à des images fantômes dans les jeux rapides, à chaque fois que vous ferez un mouvement abrupt. D’autre part, l’input lag est associé au retard dans la réponse à l’écran chaque fois que vous appuyez sur un bouton ou une touche du contrôleur d’entrée (souris/clavier/manette). Ces deux éléments sont différents et indépendants l’un de l’autre et il est toujours préférable de les maintenir aussi bas que possible pour une expérience de jeu agréable et plus fluide.

Phénomène Effet / Action
Temps de réponse des pixels Ghosting, Motion Blur
Input Lag Retard lorsque une touche est enclenchée et que l’action correspondante se reflète sur l’écran, sentiment de décalage

 

blank
Exemple de ghosting, motion blur

Facteurs qui affectent l’Input Lag

Dans cette liste ci-dessous, vous retrouverez les différents éléments/causes, qui peuvent agir sur l’input lag.

À lire :  [Borderlands GOTY Enhanced fixes] Corriger les crashs, freezes, FPS bas, problèmes graphiques et connectivité

 

La V-Sync impact l’Input Lag

V-Sync ou synchronisation verticale est une technologie/réglage qui verrouille les images par seconde (FPS) du jeu par rapport à la fréquence de rafraîchissement de votre moniteur. Cela signifie que si vous avez un écran rafraîchit à 60 Hz, l’activation de la V-Sync verrouillera la fréquence d’images maximum de votre jeu à 60 FPS. La V-Sync permet de réduire le déchirement de l’écran (tearing) dans les jeux en synchronisant les FPS du jeu avec le taux de rafraîchissement du moniteur.

Pour fonctionner dans de bonnes conditions, votre GPU (processeur graphique) doit être assez puissant pour fournir une fréquence d’images supérieure à la fréquence de rafraîchissement du moniteur. Si la fréquence d’images tombe en dessous de la fréquence de rafraîchissement, alors un important Input Lag se produit et réduit le nombre de FPS d’origine. Cependant, même lorsque la carte graphique est suffisamment performante pour maintenir les images par seconde au-dessus de la fréquence de rafraîchissement du moniteur, la V-Sync introduit une certaine latence dans tous les jeux. Cette fonctionnalité peut être activée ou désactivée dans le menu réglages graphiques du jeu et à partir du panneau de configuration des pilotes graphique. L’input lag introduit par la V-Sync dans les jeux et les drivers graphiques peut varier car il peut être plus ou moins important selon les titres, dû aux choix des développeurs pour faire fonctionner leurs jeux dans de bonnes conditions. Ainsi, si vous souhaitez réduire l’Input Lag dans les jeux, il est préférable de désactiver complètement la V-Sync et d’utiliser d’autres techniques pour verrouiller la fréquence d’images, ce qui implique l’utilisation d’un logiciel de limitation de la fréquence d’images ou le paramétrage du pilote graphique compatible.

 

Le Frame Rate (FPS), taux d’images par seconde est important pour l’Input Lag

Un autre élément qui affecte fortement l’Input Lag est la fréquence d’images en jeu. Plus votre taux d’images par seconde sera faible, plus votre latence sera élevée. À l’inverse, si le nombre d’images par seconde en jeu est élevé, le décalage d’entrée sera plus faible. En suivant ce raisonnement, on s’aperçoit que l’input lag est également synchronisé avec votre nombre de FPS en direct.

blank

 

Votre clavier/souris impactent l’Input Lag

La souris et le clavier sans fil introduisent une latence et un input lag supplémentaire en raison du taux de rafraîchissement auquel est envoyé les informations (polling rate*), et de leur temps de réponse plus élevés. Cependant, les souris et claviers sans fil gaming modernes ce sont grandement améliorés sur ce point avec le temps. Ces nouveaux périphériques sont dotés d’un taux d’interrogation à 1000Hz et d’un temps de réponse plus faible à 1 ms. Avec cette avancé technologique, le retard à l’entrée est devenu imperfectible pour un humain et ils sont aussi rapides que leurs homologues câblés. Si vous avez une souris d’entrée de gamme, il est possible qu’elle ait un taux d’interrogation plus faible et un temps de réponse plus élevé, ce qui peut entraîner un décalage supplémentaire dans les jeux.

Polling Rate / Taux interrogation (en Hertz) Temps de réponse (en milliseconde)
1000 Hz 1 ms
500 Hz 2 ms
250 Hz 4 ms
120 Hz 8 ms

*Le Polling Rate est le nombre de fois par seconde où la souris signale sa position à l’ordinateur, et le temps de réponse correspondant reflète le décalage qui lui est associé. Par exemple, un polling rate à 250 Hz signifie que la souris signale sa position à l’ordinateur 250 fois par seconde. Plus le polling rate est élevé, meilleure est la précision et le temps de réponse, ce qui est très important dans les jeux.

 

Le Lag des écrans affecte l’Input Lag

Le décalage introduit par les moniteurs est appelé Display Lag, (décalage de l’affichage) qui s’ajoute de l’input lag dans un jeu. Ce décalage d’affichage est le résultat du temps nécessaire au traitement matériel effectué par l’écran pour afficher une image. Les moniteurs à tube cathodique ont un retard d’entrée extrêmement faible parce qu’il y a un minimum de traitement de l’image. Dans ces derniers, l’image n’a pas besoin d’être stockée car elle est affichée directement sur l’écran à l’aide du canon à électrons. Sur les moniteurs LCD modernes en revanche, l’input lag est relativement plus important parce qu’ici l’image est d’abord stockée dans la mémoire tampon, puis ensuite, divers traitements sont effectués. Comme la mise à l’échelle, l’ajout de superposition, le réglage des couleurs et de la luminosité, etc…, avant que la trame ne soit affichée sur l’écran.

Le lag des écrans LCD modernes dépend du matériel dont ils disposent. Plus le hardware embarqué et son traitement sont rapides, plus l’input lag est faible. La latence des moniteurs de jeux est nettement plus faible que celui des écrans ordinaires. L’input lag d’un moniteur est également exprimé en millisecondes (ms). À sa résolution native, le retard d’affichage d’un moniteur de jeu haut de gamme peut atteindre 3ms. Il faut savoir que les fabricants n’indiquent pas l’input lag des moniteurs, mais seulement le temps de réponse des pixels. Toutefois, certains sites comme displaylag.com et rtrings.com testent l’input lag des moniteurs, ce qui est très utile pour vérifier le retard réel des écrans disponibles sur le marché.

À lire :  [Sekiro : Shadows Die Twice] Fixes crashs, freezes, graphismes, FPS, erreurs et bugs

 

La latence de votre connexion internet influe sur l’input lag

Si vous jouez à des jeux multijoueurs en ligne et que vous utilisez un routeur sans fil pour vous connecter a internet, vous pouvez être confronté à un input lag, techniquement appelé lag réseau dans les jeux. Pour le moment, les appareils sans fil ont des latences plus élevées qu’une connexion filaire, mais petit à petit le protocole Wi-Fi 6 qui règle les problèmes de lag commence à se démocratiser. De plus, si votre connexion internet a un ping ou une latence élevé en général, cela entraîne également un décalage du réseau ou des retards dans les jeux en ligne.

blank

Astuces pour réduire la latence/Input Lag

Vous trouverez ci-dessous les différents moyens permettant de réduire l’input lag dans les jeux pour une expérience de jeu fluide et surtout plus réactive.

 

Désactiver la V-Sync pour réduire l’input lag

La première étape pour réduire l’input lag dans les jeux est de désactiver complètement la V-Sync (synchronisation verticale). Vous pouvez activer ou désactiver cette fonctionnalité dans les paramètres graphiques des jeux ou dans les paramètres du panneau de configuration des pilotes de votre carte graphique.

Si vous possédez une carte graphique NVIDIA, pour désactiver la V-Sync c’est très simple en passant par les pilotes :

  1. Faites un clic droit sur votre bureau et cliquez sur « Panneau de configuration NVIDIA« blank
  2. Dans le menu à gauche qui s’affiche, faites un clic sur « Gérer les paramètres 3D« , puis cherchez la ligne « Synchronisation verticale« , enfin réglez l’option sur « Désactivé« blank

Si vous souhaitez toutefois bénéficier des avantages de la V-Sync car vous êtes confronté à un terrible déchirement d’image en jeu, vous pouvez utiliser des technologies similaires avancées comme NVIDIA FastSync et AMD Enhanced Sync (Adaptive V-Sync) qui fonctionnent avec moins d’input lag que la V-Sync normale.

Sur NVIDIA pour activer la FastSync c’est exactement au même endroit que pour désactiver la V-Sync, mais, cette fois, choisissez l’option « Rapide« .

blank

 

Côté AMD, pour désactiver la V-Sync, rendez-vous dans la section « Graphisme » des pilotes, en bas allez dans « Attendre le rafraîchissement vertical« , puis sélectionnez « Toujours désactivé » et enfin sélectionnez « Off« .

blank

Comment activer AMD Enhanced Sync citée plus haut ? C’est très simple, dans la section « Graphisme » des pilotes AMD, sélectionner Radeon™ Enhanced Sync, puis activé là.

Limiter le nombre d’images par seconde sur NVIDIA et AMD

Limiter le nombre d’images par seconde peut ou non affecter l’input lag dans les jeux. C’est un sujet qui fait l’objet d’un vaste débat et dont les résultats sont mitigés. Dans certains jeux, le plafonnement de la fréquence d’images/FPS peut réduire la latence significativement, et dans certains jeux, il peut l’augmenter. Évitez tout type de réglage V-Sync pour plafonner le taux d’images par seconde, cela augmentera toujours l’input lag, quoi qu’il arrive.
Il est bon de savoir que fixer la limite d’images rendues par le GPU peut être combiné sans problème avec les technologies de synchronisation G-Sync et FreeSync, ainsi que les modes faible latence permettant de réduire l’input lag (dont nous parlerons plus bas), présent dans les pilotes graphiques. Limiter votre framerate dans le cas où le nombre d’images envoyées serait supérieur à la fréquence de rafraîchissement de l’écran apporte plusieurs bénéfices. Votre processeur graphique sera moins utilisé ce qui aura pour effet de réduire sa consommation, la chauffe et les nuisances sonores dégagé par ce dernier.

Vous pouvez limiter le nombre d’images par seconde directement dans les pilotes NVIDIA et AMD. Sur ce dernier, c’est très simple, il suffit d’activer Radeon™ Chill (présent dans l’image au-dessous) et de choisir le nombre maximum de FPS voulu.blank

En général, le mieux est de mettre 2 FPS en dessous de la fréquence de rafraîchissement du moniteur. Exemple, pour un écran 144Hz, vous pouvez limiter le nombre de FPS à 142. Si votre GPU affiche plus d’image que la fréquence de votre moniteur cela aura, en plus des bénéfices cités ci-dessus, un impact positif sur le déchirement d’image.

Pour limiter le nombre d’image par seconde sur NVIDIA, il suffit de se rendre dans le « Panneau de configuration NVIDIA« , en faisant un clic droit sur votre bureau, accéder à « Gérer les paramètres 3D » dans le menu à gauche, puis sélectionner « Max Frame Rate » et choisir le chiffre cible voulu.

blank

 

Activer le mode faible latence dans les pilotes NVIDIA et AMD

Les pilotes des fabricants NVIDIA et AMD fournissent un paramètre supplémentaire qui peut être activé pour réduire l’input lag dans les jeux. Côté NVIDIA, c’est le « Mode de faible latence » (Ultra Low Latency) qu’il faut activer, chez AMD c’est la fonctionnalité Radeon Anti-Lag qui permet de réduire la latence en jeu.

Afin de vous expliquer comment fonctionnent ces options, il faut savoir que les moteurs graphiques mettent en file d’attente les frames à rendre par le GPU, le GPU les rend, puis elles sont affichées sur votre PC. Cette fonction permet de réduire le nombre d’images dans la file d’attente de rendu voir de l’annuler selon le mode choisi.

À lire :  AMD Ryzen 9 3900XT, Ryzen 7 3800XT et Ryzen 5 3600XT, spécifications et prix !

blankPour activer le mode faible latence de NVIDIA :

  1. Clic droit sur votre bureau
  2. Dans le menu qui s’est ouvert sélectionnez “Panneau de configuration NVIDIAblank
  3. Dans la nouvelle fenêtre qui s’est ouverte, cliquez sur “Gérer les paramètres 3D
  4. Faites défiler les options vers le bas jusqu’à trouver “Mode de faible latence
  5. Sélectionner le mode “Ultra” puis cliquez sur “Appliquerblank

Voici en détail les effets de ces trois différentes options :
– Désactivé : le moteur du jeu gère automatiquement une file d’attente de 1 à 3 images pour un rendement maximal.
– Activé : limite le nombre d’images en file d’attente à 1.
– Ultra : soumet la frame « juste à temps » afin que le GPU la récupère et commence le rendu.

Pour vous donner une idée plus précise de l’impact de chacune de ces trois options liées au mode de faible latence, voici un test effectué sur 5 jeux populaires :

blank

 

Pour activer le mode faible latence (Radeon Anti-Lag) d’AMD :

Rendez-vous directement dans les pilotes du constructeur, sélectionnez la fonctionnalité Radeon Anti-Lag présente dans la capture ci-dessous et activez là.

blank

Réduire/désactiver les paramètres graphiques

Vous pouvez réduire les paramètres graphiques et la résolution du jeu, afin d’obtenir le maximum d’images par seconde lors de vos sessions. Plus les FPS en jeu sont élevées, plus votre input-lag sera faible, (à moins que le framerate ne soit affecté ou limité par d’autres facteurs). Vous pouvez également désactiver certains paramètres graphiques avancés tels que l’occlusion ambiante, les réflexions dynamiques, la triple mise en mémoire tampon et réduire les détails des ombres. Tous ces réglages ont un impact non négligeable sur les performances, ce qui peut aider à réduire la latence dans les jeux en général.

 

Désactiver les traitements d’image comme l’HDR et l’ULMB

Si vos jeux et votre moniteur supportent l’HDR ou l’ULMB, vous pouvez désactiver ces options afin de réduire l’input lag en jeux. Ces fonctionnalités ajoutent un traitement d’image, sachez que tout ce qui intervient dans la file de rendu sur votre écran augmente la latence. Au même titre que les technologies proposées selon les constructeurs pour fluidifier les défilements d’images rapides dans les films, ou tout ce qui touche au contraste dynamique rajoute du décalage image.

Selon rtings, sur une TV HDR Samsung par exemple, quand le HDR est activé en mode jeu l’input lag passe à 36,7 ms contre 19 ms sans HDR.

 

Utiliser le mode plein écran pour réduire l’input lag

De préférence, utilisez toujours le mode plein écran lorsque vous jouez. Comme vous pouvez le constater dans le graphique ci-dessous, le mode fenêtré et le mode fenêtré sans bordure ajoutent un input lag supplémentaire non négligeable.

blank

 

Modifier la priorité des ressources allouées au jeu

Vous pouvez essayer une petite modification de Windows pour régler la priorité des ressources allouées au jeu, afin que que le système d’exploitation lui accorde la priorité la plus élevée.

  1. Pour effectuer cette manipulation allez dans le « Gestionnaire des tâches » en utilisant la recherche après avoir appuyé sur la touche Windows, ou avec la combinaison de touches ctrl+alt+suppr.
  2. Dans la nouvelle fenêtre qui s’est ouverte allez dans l’onglet « Détails« 
  3. Sélectionnez maintenant l’exécutable de votre jeu, faites clic droit dessus, « Définir la priorité » et choisissez « Haute« . Ici, Overwatch.exe est le fichier exécutable spécifique au jeu.

blank Vous pouvez également essayer de mettre le mode d’alimentation de Windows en mode Performances élevées.

  1. Appuyez sur la combinaison de touches Windows + I
  2. Saisissez « alimentation »
  3. Choisissez Choisir un mode de gestion d’alimentation
  4. Sélectionnez Performances élevéesblank

Désactiver HPET pour réduire la latence

Il y a plusieurs options dans le bios non essentielles que vous pouvez désactiver afin de faire baisser votre input lag et gagner en FPS. L’une d’elle est l’HPET (High Precision Event Timer), qu’on pourrait traduire littéralement en « Timer événementiel de haute précision », c’est un timer (minuterie, métronome, horloge, chronomètre,… ) sous forme de composant électronique. Celle-ci est activée par défaut sur les cartes mères, (hormis celles qui ont plus de 5 ans). Sur certaines carte mère le HPET est en mode « forcé » et n’apparaît pas dans le bios car intégré dans la puce southbridge.

Si vous ne pouvez pas désactiver l’HPET directement dans le bios, vous pouvez effectuer cette manipulation sur Windows avec une simple ligne de commandes.

  1. Pour cela, appuyez sur la combinaison de touche Windows et tapez « CMD« blank
  2. Faites clic droit sur « Invite de commandes » puis sélectionnez « Exécuter en tant qu’administrateur« 
  3. Dans la nouvelle fenêtre qui s’ouvre rentrez la ligne « bcdedit /set useplatformclock false » puis validez avec la touche entréeblank
  4. Après cette manipulation vous devriez voir le message « L’opération a réussi »

 

Allez plus loin : optimiser Windows 10 pour les jeux et gagner en performances

Nous avons créé un guide complet regroupant un grand nombre d’astuces vous permettant d’optimiser Windows 10 dans ses moindres retranchements, afin de faire tourner les jeux dans les meilleurs conditions possibles. Cliquez sur l’image ci-dessous pour y accéder :

blank

Vous pourriez aussi aimer
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tera

Je n’ai pas le « mode de faible latence » aidez moi svp

Alexandre

Bonjour à tous,

Moi je suis embêté parce que j’ai toujours un decalage avec les autres, par exemple je cours me cacher, pour moi je suis derrière le mur quand je me fais tué, mais l’adversaire m’a tué alors que je n’y etais pas encore….

Qu’en pensez vous ? Et comment pourrais je resoudre ce problème ?

Merci

ULosan

Bonjour,
Pour modifier la priorité des ressources allouées au jeu (fortnite) on m’affiche un message d’erreur (accès refusé.Que dois-je faire ? merci d’avance

6
0
Question, commentaire ? On vous répondra :)x