NVIDIA accusé d’avoir faussement déclaré 1 milliard $ de ventes en GPU pour jeux

0

Cela fait maintenant près de 3 ans que l’engouement pour le minage des crypto-monnaies a atteint son apogée et, très franchement, c’était une période assez sombre si vous étiez un humble joueur à la recherche d’une toute nouvelle carte graphique. Pour dire les choses simplement, la demande du marché a vu les prix monter en flèche de façon assez absurde et, pour replacer les choses dans leur contexte, une carte AMD RX 480 achetée l’année précédente pour seulement 225€ valait désormais plus d’argent de seconde main !

C’était bien sûr une excellente nouvelle pour AMD et Nvidia qui vendaient des cartes graphiques à tour de bras. Cependant, dans un rapport publié par TechSpot, il semble que la Team verte fasse l’objet d’une action en justice pour la façon dont elle a déclaré ses ventes de GPU. Un certain nombre d’investisseurs pensent en effet que la firme a délibérément modifié les chiffres !

NVIDIA : des ventes déclarées pour le jeu au lieu du minage de cryptos ?

Dans le rapport, les investisseurs prétendre que le constructeur a délibérément choisi de déclarer environ 1 milliard de dollars de ventes en GPU, spécifiquement vendus aux consommateurs de jeux, alors qu’en réalité, il est allégué qu’ils ont plutôt été vendus à des mineurs de cryptos.

blank

Pourquoi est-ce important ? Si cela se confirme, du point de vue de l’investissement, vous pourriez faire valoir que ce choix tactique d’affectation des recettes pourrait être trompeur quant à la façon dont la société se comportait réellement à l’époque vis-à-vis de ses consommateurs de “jeux” en général. En d’autres termes, NVIDIA a été accusée d’essayer de faire paraître les ventes de ces GPUs pour une utilisation finale gaming beaucoup plus fortes alors qu’en réalité, c’était de l’engouement pour l’exploitation minière qui faisait grimper les chiffres !

Dans le procès qui a été intenté, il est cité :

Début 2017, Nvidia a été confrontée à un problème inhabituel : son produit phare s’envolait des rayons. Dans des circonstances normales, une telle tendance serait applaudie.

Mais l’énorme croissance des ventes n’était pas due à une augmentation de la demande des joueurs (le consommateur traditionnel de Nvidia), mais plutôt à des bandes de prospecteurs en ligne qui achetaient les processeurs par milliers et les déployaient dans d’énormes centres de données pour résoudre des problèmes mathématiques complexes à la recherche de jetons numériques.

Le lancement du SKU de crypto et la déclaration de ses ventes dans le segment OEM ont ainsi permis aux défendeurs de prétendre que les revenus liés à l’exploitation minière étaient bloqués dans le segment OEM, donnant l’impression que l’activité de Nvidia dans le domaine des jeux de la couronne était isolée de la volatilité liée à la cryptographie (et de l’effondrement de la demande qui suivrait l’inévitable effondrement des marchés des cryptocurrences).

Les investisseurs pensent à un “trucage des chiffres” pour cacher le fait que la société se portaient bien à l’époque, grâce à l’importante quantité (si ce n’est la majorité) de leurs ventes de cartes graphiques principalement dues au boom des cryptocurrences. Il est cité que le constructeur était au courant, et, pour essayer de garder une tournure positive, a tenté de “dissimuler” la domination de ce marché de vente de GPUs en prétendant qu’ils proviennent de consommateurs de jeux en général.

Bien que nous doutions des conséquences majeures de cette accusation, il se pourrait que NVIDIA devrait potentiellement avoir à faire quelques aveux en ce sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.