Intel: les processeurs 7nm de nouvelle génération retardées jusqu’en 2022 ?

0

Décidément, les choses sont et vont aller de mal en pis pour Intel, celui-ci vient d’annoncer que sa technologie de gravure en 7 nm a 12 mois de retard sur les objectifs internes de la société, retardant ainsi toute la feuille de route de l’entreprise. Pendant ce temps là, le concurrent AMD qui possède pleinement cette technologie sur ses Ryzen XT, continue de prendre de la distance.

Intel retarde son noeud 7nm, la roadmap chamboulée

Si vous ne considérez pas ce retard comme une mauvaise nouvelle pour la marque, c’est que certaines actualités ont dû vous échapper. Aujourd’hui encore, le constructeur n’a pas lancé de CPU en 10 nm sur le marché des processeurs pour ordinateurs de bureau, et les espoirs étaient grands face au 7 nm qui aurait pu signer le retour d’Intel. Aujourd’hui, sur la base de ce que nous savons, le 7 nm semble être un autre nœud de problème pour Intel.

Intel Roadmap Delay Retard 7nm Processeur Processor

Alors qu’Intel a affirmé que la société connaîtra un retard de six mois dans le lancement de ses processeurs 7nm, il est difficile de croire qu’un nœud accusant 12 mois de retard pourra permettre de produire des processeurs dans un délai plus court. Nous entendons depuis plusieurs années que, pour les processeurs en 10 nm, de faibles délais chez Intel peuvent facilement se transformer en délais plus longs. La question est maintenant de savoir si les analystes doivent encore croire Intel sur parole.

Heureusement, (ou pour rassurer la bourse), le constructeur ne voit aucun « obstacle fondamental » sur son chemin vers le 7nm. Malgré cela, les processeurs d’Intel basés sur le 7nm ne devraient pas arriver sur le marché avant fin 2022 ou en 2023, ce qui devrait se produire bien après qu’AMD et les autres concurrents aient adopté les nœuds 5nm (ou taille similaire) dans des fonderies comme TSMC.

À lire :  XFX lance la carte Radeon RX 5700 XT THICC II, la plus épaisse du marché

Intel a confirmé que l’entreprise disposait de « plans d’urgence », et que la société a la capacité d’utiliser des « technologies de traitement externes et internes ». Avec Ponte Vecchio, Intel prévoit d’utiliser des fonderies et des technologies de traitement tierces avec les techniques de conditionnement de la marque.

Vous avez bien lu, Intel utilise un nœud de fonderie tiers pour Ponte Vecchio. Cela montre le manque de confiance de la marque dans ses propres capacités de production de silicium. Les « fabs d’Intel » étaient autrefois la fierté de l’entreprise… Désormais, ces usines ressemblent de plus en plus à un handicap.

Voici un commentaire du PDG d’Intel, Bob Swan, tel que transcrit par Seeking Alpha :

Passons à notre technologie de 7 nanomètres. Nous constatons un décalage d’environ six mois dans le calendrier de production de notre processeur à 7 nanomètres par rapport aux attentes antérieures. Le principal facteur est le rendement de notre processus à 7 nanomètres, qui, selon des données récentes, accuse maintenant un retard d’environ 12 mois par rapport à notre objectif interne.

Nous avons identifié un mode en défaut dans notre processus à 7 nanomètres qui a entraîné une dégradation du rendement. Nous avons identifié les causes profondes du problème et pensons qu’il n’y a pas d’obstacles fondamentaux, mais nous avons également investi dans des plans d’urgence pour nous prémunir contre l’incertitude du calendrier. Nous atténuons l’impact du retard du processus sur nos calendriers de production en tirant parti des améliorations apportées à la méthodologie de conception, telles que la désagrégation des matrices et le conditionnement avancé.

Nous avons tiré les leçons des difficultés rencontrées lors de notre transition à 10 nanomètres et nous avons adopté une approche par étapes pour nous assurer que la compétitivité de nos produits n’est pas affectée par notre feuille de route technologique.

Intel Roadmap Delay Retard 7nm Processeur Processor 10nm

La perte d’Intel est le gain d’AMD

Au cours des dernières années, AMD a accumulé une impressionnante expérience dans la réalisation de ses objectifs de conception et de production avec son architecture Zen, ce qui contraste fortement avec la situation actuelle de la team bleue.

À lire :  [VIDÉO] NVIDIA GeForce RTX Cyberpunk 2077 unboxing et démontage

AMD prévoit de sortir des processeurs Genoa 5 nm en 2022, ce qui apportera aux processeurs professionnels EPYC de la société un second nœud de processus en avance sur Intel. Aujourd’hui, Intel prévoit de sortir des processeurs 7nm pour les centres de données en 2023, ce qui donnera à AMD le temps de gagner des parts de marché et de construire sa marque à ses dépens. Si la team rouge continue leur avancé Zen/EPYC, ils seront considérés comme un partenaire fiable, et si la feuille de route d’Intel continue à être vague et retardée ; pour le moins, la réputation d’Intel sera ternie.

Dire que la perte d’Intel est le gain d’AMD est un euphémisme, car le retard d’Intel profite à tous les concurrents de l’entreprise. Cela vaut pour Amazon et ses processeurs Graviton ARM, pour Apple et son Silicium Apple, et pour ARM avec sa roadmap Cortex de plus en plus axée sur les performances. Les retards persistants de la feuille de route des fonderies continueront à placer Intel derrière ses concurrents.

Peut-on faire confiance à Intel sur les nouveaux délais ?

Vous vous souvenez de la promesse d’Intel de livrer des processeurs 10 nm en 2017 ? Au fil du temps, cette promesse s’est avérée techniquement correcte mais incroyablement trompeuse. Oui, des processeurs Cannonlake 10 nm ont été expédiés, mais en volumes si faibles qu’il ne s’agissait pas d’un lancement légitime pour le 10 nm. Aujourd’hui, Intel reconnaît à peine l’existence de Cannonlake.

Intel Roadmap Delay Retard 7nm Processeur Processor 10nm Process Node

Le premier lancement de processeur 10nm en grand volume a été celui d’Ice Lake, et il est sorti à la mi-2019. C’est un retard énorme, et la preuve que de petits changements produit peuvent se transformer en quelque chose de beaucoup plus long et plus dommageable que ce que les annonces initiales laissent entendre. Dans le sillage du 10 nm, je ne serais pas surpris que les délais de 7 nm des produits d’Intel soient plus longs que les six mois annoncés par Intel.

À lire :  La Sapphire Radeon RX 5700 XT NITRO+ OC en approche

Le retard de la marque sur le 7 nm repoussera la sortie de tous les produits sur ce noeud de la société, et bien que certaines architectures 7 nm initiales puissent être ramenées au 10 nm, la sortie d’un processeur avec un nœud plus grand que prévu créera des restrictions sur le nombre de transistors et limitera intrinsèquement les performances et l’efficacité énergétique.

Vous pourriez aussi aimer
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

En cliquant sur "Accepter" ou en poursuivant votre navigation sur OMGPU, vous acceptez notre politique de confidentialité concernant l’utilisation des cookies, afin de vous proposer des publicités personnalisées selon vos centres d’intérêts. Accepter En savoir plus

0
Question, commentaire ? On vous répondra :)x